Fondation Hôpital Saint Joseph
La Fondation poursuit son action grâce à votre générosité Faire un don

Accueil > Notre Histoire > Les origines de la Fondation Hôpital Saint Joseph > L'abbé Fouque

Notre Histoire

L'abbé Fouque

Buste de l'abbé Fouque restauré en 2014

"Omnia possibilia sunt credenti" ("Tout est possible à celui qui croit") : telle était la devise de cet homme qui a marqué la cité phocéenne par l’audace de sa charité au service des pauvres. Toute sa vie, l’abbé Fouque n’a eu de cesse de s’occuper des plus faibles et des déshérités, à une époque où la population ne bénéficiait d’aucune protection ni aide sociales. Sa foi en la providence divine, la force de ses convictions, son abnégation mais aussi son immense capacité de travail lui ont donné la force et l’espérance nécessaires à l’accomplissement de ses œuvres. Il incarne le grand mouvement du catholicisme social, dans la lignée de son maître spirituel, Joseph-Marie Timon-David, et de Jean-Joseph Allemand.

Jean-Baptiste Fouque naît à Marseille le 12 septembre 1851. Ordonné prêtre en 1876, il demeurera vicaire paroissial toute sa vie : d’abord à Auriol (1877-1885), puis à la Major (1885-1888), et enfin à la paroisse de la Sainte Trinité qu’il rejoint le 15 avril 1888 et qu’il ne quittera plus jusqu’à sa mort survenue le 5 décembre 1926.

Entre 1988 et 1921, il créa de très nombreuses  œuvres, dont la plus importante l’Hôpital Saint Joseph, toutes destinées à aider les plus vulnérables : orphelins, enfants handicapés, jeunes filles en danger moral, personnes âgées, malades …. Bon nombre des œuvres de l’abbé Fouque perdurent encore aujourd’hui.

L’abbé Fouque meurt le 5 décembre 1926 dans son cher Hôpital Saint Joseph, où son corps sera transporté le 29 avril 1993. Les marseillais, qui le considèrent comme leur Saint Vincent de Paul, saluent la bonté et le courage de cet homme qui mit toute son énergie et tout son temps au service des autres.

Aujourd’hui encore, les valeurs humanistes et chrétiennes, que l’abbé Fouque a portées toute sa vie durant, continuent d’animer les personnels, les administrateurs et les bénévoles des œuvres, qui lui ont survécu, à une époque où la solidarité et la générosité sont plus que jamais nécessaires.

L’abbé Fouque repose à côté de la chapelle Saint Joseph, au cœur de l’Hôpital. Un buste le représentant se situe dans le hall du bâtiment Buès, bâtiment d’origine de l’Hôpital Saint Joseph. La dernière restauration (en 2014) a permis de mettre en lumière l’Histoire de cette œuvre de plâtre. De nombreuses fois restaurée antérieurement, cette statue connut également des teintes particulières (vert amande dans les années 1940, beige, ou noir assorti de rehauts rouges avec de l’or sur le lettrage, vert foncé ou blanc patiné), et fut plusieurs fois brisée et recollée. Grâce à cette dernière restauration, le buste de l’abbé Fouque a retrouvé sa splendeur initiale (illustration sur la photo de cette page).

Le procès diocésain en vue de la béatification de l’abbé Jean-Baptiste Fouque, a été achevé par Monseigneur Bernard Panafieu, Archevêque de Marseille, le 7 décembre 2002.


© Fondation Hôpital Saint Joseph - Plan du site - Crédits - Nous contacter