Fondation Hôpital Saint Joseph
La Fondation poursuit son action grâce à votre générosité Faire un don

Accueil > Les actions et projets > Les projets > Haïti : pour la construction d'une clinique pédiatrique > Le témoignage d’Antoine DUBOUT, Président de la Fondation, en 2012 suite au tremblement de terre

Les actions et projets

Le témoignage d’Antoine DUBOUT, Président de la Fondation, en 2012 suite au tremblement de terre

Après le tremblement de terre

« Tout est détruit, tout y est misérable !.. »

Antoine DUBOUT, Président de la Fondation Hôpital Saint Joseph s’est rendu à Haïti du 2 au 5 avril 2012.

Dans son compte rendu de voyage, le Président DUBOUT témoigne :

La mission des sœurs dominicaines comporte 3 axes : enseignement – formation sociale (femmes) – sanitaire. La Congrégation a la volonté de renforcer son action compte-tenu des besoins immenses.

A la suite du tremblement de terre à Haïti du 12 janvier 2010, les sœurs ont décidé de renforcer significativement leur présence dans ce pays et de repartir de zéro.

Tout est détruit, tout y est misérable, l’état de droit n’a plus cours et la notion de temps et d’urgence n’ont pas de mesure.

Notre choix d’intervenir à Haïti résulte de la volonté de renouer avec la Congrégation qui a aidé l’Abbé Jean-Baptiste Fouque à bâtir Saint Joseph entre 1919 et 1981. Cette volonté correspondait aussi au souhait de maintenir actives nos racines chrétiennes et à la possibilité de remercier la Congrégation pour son engagement à l’Hôpital Saint Joseph de Marseille pendant plus de 60 ans.

Il m’est difficile de résumer en quelques lignes ce que j’ai vu. En tous les cas, une situation catastrophique et au-delà de tout ce que l’on peut imaginer ; que je n’ai jamais rencontrée dans aucun pays visité.

Le tremblement de terre a fait près de 300 000 morts sur une population d’environ 7,5 millions d’habitants concentrés sur les deux grandes villes : Port au Prince (3 à 3,5 millions d’habitants) et Jacmel (6 à 700 000).

En réalité, les chiffres sont contestables…. et contestés puisqu’il n’y a pas de recensement !

La situation sanitaire est particulièrement lourde de conséquences pour l’avenir (maladies pulmonaires, maladies dermatologiques, maladies intestinales avec de nombreuses  malformations et probablement une prévalence du SIDA…)…

 

Dernière mise à jour le 24.11.2015


© Fondation Hôpital Saint Joseph - Plan du site - Crédits - Nous contacter