Fondation Hôpital Saint Joseph
La Fondation poursuit son action grâce à votre générosité Faire un don

Accueil > L'action solidaire et humanitaire > Des nouvelles d'Haïti : La Gazette > Haïti, malgré une situation économique instable, les soins continuent - Gazette # 31 - Eté 2019

L'action solidaire et humanitaire

 

Haïti, malgré une situation économique instable, les soins continuent - Gazette # 31 - Eté 2019

Laboratoire, Betty, technicienne de laboratoire, avec Tania étudiante en microbiologie venue de Colombie en fin de cursus

Arrivés en septembre 2018 au Centre Pédiatrique Marie Poussepin, que la Fondation Hôpital Saint Joseph soutient depuis plus de 5 ans maintenant, cela fait déjà un an de mission pour la famille Rondeau composée de Stéphane, pédiatre, Marie, sage-femme et leurs trois petites filles. Ils nous présentent la situation du pays et les dernières avancées de la clinique.

Haïti est dans une situation socioéconomique précaire

Une instabilité socioéconomique qui affaiblit le pays...

Depuis l’été 2018, l’instabilité socioéconomique est de mise dans le pays avec pour conséquence majeure l’accroissement du coût de la vie. L’inflation du panier alimentaire est d’environ 25% pour les six premiers mois de 2019 contre 10% pour l’ensemble de l’année 2018, dans une société ne comportant pas de classe moyenne, et avec une classe politique, bousculée régulièrement par des manifestations violentes, mais qui se maintient au pouvoir et aux affaires malgré tout.

Assurer en Haïti la poursuite de l’activité du Centre Pédiatrique Marie Poussepin, malgré la situation très instable du pays, n’est pas facile. Cette situation a notamment fait reporter le séjour prévu du Président-adjoint de la Fondation et du Chef de service de pédiatrie de l’Hôpital Saint Joseph.


Le laboratoire continue à se développer

Mais le centre pédiatrique continue à se développer malgré la situation

Le fonctionnement du Centre Pédiatrique n’est pas épargné par la situation générale, avec notamment une hausse massive des prix des réactifs de laboratoire, voire une pénurie totale pour certains examens, et une diminution du nombre de consultations.

Les différents salariés du Centre vivent aussi personnellement ces difficultés, avec une forte baisse de leur pouvoir d’achat et l’incertitude concernant l’avenir de leur pays et de leurs enfants.

Mais malgré ces difficultés, l’équipe essaie vaillamment de poursuivre sa mission au service des enfants du quartier. Ainsi, concernant le laboratoire, Betty, technicienne de laboratoire a été assistée à plusieurs reprises par des étudiants en microbiologie colombiens en fin de cursus (notre photo). Pilar, puis Jonathan, et Tania, se sont relayés sur des périodes de 6 mois. Ils apportent des compléments de connaissances et une grande rigueur, notamment pour les analyses de bactériologie et parasitologie, ce qui contribue à fiabiliser les résultats. Nous bénéficions ainsi d’un petit pool d’examens complémentaires, qui permettent à Stéphane de s’orienter dans certaines situations infectieuses, et à Marie de réaliser les examens de base du suivi de grossesse. C‘est une grande chance pour les patients de pouvoir bénéficier de ces investigations dans les locaux du Centre Pédiatrique, et ainsi de pouvoir recevoir des soins adaptés et mieux ciblés en seulement quelques heures (consultation + examens + nouvelle consultation avec résultats + passage à la pharmacie). Une partie de l’activité du laboratoire est aussi tournée vers les patients adultes venant d’autres centres de consultations, et qui entendent parler de la fiabilité et du faible coût de nos examens.

Dans un contexte délicat, la vie du Centre Pédiatrique Marie Poussepin se poursuit et se développe afin d’apporter aux patients des soins de qualité. Au-delà des soins, la prise en charge qu’apporte le Centre est aussi éducative, comme le présentera la prochaine Gazette.



© Fondation Hôpital Saint Joseph - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Nous contacter