Fondation Hôpital Saint Joseph
La Fondation poursuit son action grâce à votre générosité Faire un don

Accueil > L'action solidaire et humanitaire > Des nouvelles d'Haïti : La Gazette > Le traitement des déchets hospitaliers - Gazette #19 - Août 2017

L'action solidaire et humanitaire

 

Le traitement des déchets hospitaliers - Gazette #19 - Août 2017

Le traitement des déchets pose question au Centre, des solutions sont recherchées

Avec l'évolution de l'activité du Centre et l'ouverture du laboratoire, la problèmatique du traitement des déchets hospitaliers est devenue préoccupante pour le Centre Pédiatrique. Des solutions sont recherchées.

La nouvelle activité de laboratoire a augmenté la quantité des déchets hospitaliers

La recherche de solutions locales

Au cours de sa première année de fonctionnement, le Centre pédiatrique Marie Poussepin ne produisait que peu de déchets hospitaliers. Avec la mise en place du laboratoire d’analyses médicales, la quantité de déchets a fortement augmenté avec notamment des déchets infectieux et dangereux. La problématique du traitement de ces déchets hospitaliers est devenue très préoccupante pour le Centre pédiatrique.

Dans un premier temps, le Centre pédiatrique a contacté une entreprise privée de traitement des déchets. Toutefois, le coût demandé pour le service est exorbitant et la société ne présente aucune garantie pour le bon traitement et l’élimination desdits déchets. Il est possible que les déchets soient simplement transportés sur un terrain vague voisin.

Dès lors, le Centre pédiatrique a contacté dans un second temps les autres institutions hospitalières de la zone afin d’obtenir des informations et envisager une collaboration. Cependant, toutes les institutions contactées sont confrontées à la même problématique sans solution viable. Certaines institutions vont jusqu’à stocker des kilos de déchets hospitaliers en attendant une hypothétique solution future.

Finalement, aucune solution de traitement des déchets hospitaliers n'existe dans la zone. Haïti souffre énormément de cette absence d’infrastructure et de service.


Schéma d’incinérateur à auto combustion développé par Médecins sans frontières

La recherche de solutions autonomes pour le Centre

Ainsi, le Centre pédiatrique a pris la résolution de devenir autonome pour le traitement de ses déchets hospitaliers et espère devenir un point de référence et de soutien pour la zone.

Le centre pédiatrique étudie actuellement trois pistes.

La première solution consisterait à construire un incinérateur à auto combustion avec le support logistique de Médecins sans frontières. Cependant, une difficulté réside dans la fourniture de matériaux de construction de bonne qualité et dans le temps de réalisation. Egalement, si cette solution annihile tout risque de contamination, elle n’offre pas une température d’incinération suffisante pour éliminer totalement les aiguilles et autres déchets dangereux.

La deuxième solution consisterait à se procurer un incinérateur industriel à très haute température d’incinération. Cependant, cette solution est très coûteuse et risque de se confronter à de nombreux problèmes de maintenance. L’installation de l’incinérateur pourrait se faire, mais aucune société en Haïti ne serait susceptible d’en assurer le suivi technique.

La troisième solution serait l’installation d’un broyeur à déchets hospitaliers. L’avantage est que les déchets hospitaliers sont décontaminés et deviennent inoffensifs. L’inconvénient est que ces derniers ne sont pas totalement éliminés et que la problématique du suivi technique de l’appareil demeure.

En conclusion, le Centre pédiatrique ne dispose aujourd’hui d’aucune solution viable et pérenne pour le traitement de ses déchets hospitaliers, mais un important travail d’études et de réflexions se poursuit. Nous espérons tous que ce travail aboutira.

 

Des déchets produits par le CentrePoste de travail du laboratoire d'analyses médicales


© Fondation Hôpital Saint Joseph - Plan du site - Mentions légales - Crédits - Nous contacter